International Online Exhibition and Market of Persian Handicrafts

THE GREATEST TRADING GROUP OF IRANIAN HANDICRAFTS

Like1
1 utilisateur a voté.
Share Share
Art islamique - Dorure persane - cadre - Marge - décorée par des peintures et miniatures -82

La dorure ( l’enluminure) est l’art de décorer et d’illustrer un manuscrit. La signification de l’enluminure n’est pas unique et connait certains changements et évolutions de sens selon les dictionnaires de chaque époque. Le mot persan et arabe désignant l’enluminure est tazhib qui vient du mot arabe zahab signifiant "or". Tazhib signifie donc littéralement "rendre doré".

Cet art était employé dans les textes de grands classiques littéraires ou dans les textes sacrés dont le Coran constitue l’exemple le plus éminent. S’il est pratiqué depuis de nombreux siècles, ce n’est qu’au XIXe siècle que le terme "enluminure " est utilisé pour désigner l’art de l’ornement et de la décoration avec des feuillets d’or. Cet art s’est développé durant les premiers temps de l’ère islamique, lorsque, accompagnant un désir de diffuser largement des exemplaires du Coran, les artistes et calligraphes se sont employés à décorer ses pages calligraphiées de miniatures ou d’ornements à la fois colorés et dorés. Aujourd’hui, l’enluminure est considérée comme un art iranien, étant donné que les artistes persans ont joué un rôle considérable dans le développement de cet art. Les périodes timouride (XIVe siècle) et safavide (XVIIe siècle) sont considérées comme les plus fastes concernant le développement du tazhib. La période safavide a été plus précisément considérée comme étant l’âge d’or de la culture et de l’art persans. Parallèlement au développement des styles calligraphiques, l’enluminure se répandit à Bagdad et dans les autres centres culturels de l’époque. Comme nous l’avons évoqué, cet art a le plus souvent été utilisé pour l’ornementation du Coran, particulièrement pour séparer les différents versets et chapitres. L’enluminure influencée par les arts byzantin et chinois s’est développée à Shirâz et à Ispahan. Elle a été peu à peu utilisée pour orner les œuvres à caractère profane comme les contes et les recueils de poèmes. On la voit aussi dans les poèmes de grands poètes comme Hâfez, Ferdowsi, Nezâmi et autres poètes iraniens.

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Related Images

Art islamique - Dorure persane - cadre - Marge - décorée par des peintures et miniatures - 80
Art islamique - Tazhib Turco (ornementation à travers la peinture ou miniature)
Art islamique - Persan Tazhib - tableau - 28
Art islamique - Dorure persane - Marge - décorée par des peintures et miniatures -les noms de Ahl al-Bayt (AS) dans le centre
Art islamique - Persan Tazhib - tableau - 12
Art islamique - Dorure persane - cadre - Marge - décorée par des peintures et miniatures -74
Art islamique - Dorure persane - cadre - Marge -75
Art islamique - Dorure persane - cadre - Marge - décorée par des peintures et miniatures -81
Art islamique - Dorure persane - cadre - Marge -79
Art islamique - Dorure persane - cadre - Marge -76

Share Pin

Share Share

Report Pin

Report This Pin as Inappropriate

Please select the category that most closely reflects your concern about the Pin, so that we can review it and determine if it violates our Community Guidelines or isn't appropriate for all viewers. Abusing this feature is also a violation of the Community Guidelines, so don't do it.